Larderello et la géothermie

Le hameau de Larderello se situe à moins de dix minutes de notre agritourisme et il est particulièrement charmant pour l’activité d’exploitation de la ressource géothermique

, une source d’énergie renouvelable et à faible impact environnemental, qui couvre un quart des besoins énergétiques de la région Toscane. Le territoire est ainsi caractérisé par les manifestations naturelles comme les fumerolles et les ‘lagoni’ (un biotope de la ville de Grosseto) et par le entrelacement des viaducs qui exploitent le vapeur libéré par les ‘soffioni’ et le canalisent vers les centrales géothermiques. La vue est suggestive : des colonnes blanches de vapeur se dégagent des fissure de terrain, des ‘soffioni’ et des tours de centrales géothermiques, et le paysage prend un aspect infernal, tellement que depuis des siècles la zone est appelée ‘Valle del Diavolo’ (Vallé du Diable). Il faut absolument visiter deux géo musées : le Musée de la Géothermie de Lardello, qui montre la naissance d’une expérience unique au monde, et le nouveau Musée des Énergies du Territoire de Radicondoli, l’emblème du développement ultérieur de l’énergie géothermique. Les ‘Soffioni’ Les ‘soffioni boraciferi’ sont des fluides à haute pression qui sortent violemment du sol, des brèches naturelles ou des perforations artificielles. Le 95% de fluides est composé de vapeur d’eau, et l’autre partie de dioxyde de carbone, d’hydrogène sulfuré (qui cause la légère odeur d’oeuf pourri), de méthane et des autres substances, notamment les sels de bore. Les émissions peuvent atteindre une température de 130° – 160° et une pression entre 4 et 14 atmosphères.
Par exemple, le 27 Mars 1931 un sondage est parvenu à atteindre le réservoir géothermique en distribuant environ 220 tonnes/heures de vapeur ; le ‘soffione’, appelé ‘Soffionissimo’, avait été un phénomène tellement grandiose qu’il avait laissé entendre que c’était impossible de le canaliser. Dans l’entretemps, les habitants de Larderello avaient été obligés de mettre des matelas aux fenêtres pour atténuer le sifflement insupportable.

Print Friendly, PDF & Email